Pages

lundi 25 juin 2012

{DIY avant/après} Relooking d'un meuble de couturière

La wedosphère.
Elle ouvre indéniablement un espace mêlant bon goût, créativité, liberté.
Une fois le mariage passé, on ouvre un blog pour continuer à parler wedding et rester dans ce doux univers. 
On écume ceux de ses consœurs (y'a-t-il un Mâle wed'blogueur dans la salle ?), et de baker's twine en aiguille, on découvre d'autres univers, d'autres talents.

Les blogs mariage, oui, mais pas que.
Il y a aussi la blogosphère qui parle mode, beauté, maternité. Et aussi déco, que je fréquente assidûment depuis que je me suis prise de passion pour les brocantes.

Pendant une de mes dernières virées à Emmaüs (oui les Zurichoises, j'ai découvert l'existence d'un Emmaüs en Suisse-allemande, par ailleurs beaucoup moins cher que d'autres "Brocki" en ville), je suis tombée en pâmoison devant un meuble de couturière des années 50. Folie vintage, quand tu nous tiens. 

Si mes talents de couturière se résument à la confection de centaines (oui des centaines) de fanions et d'une dizaine de chemins de table pour notre D-Day, j'ai néanmoins pensé que ce petit meuble pourrait accueillir quelques photos de notre mariage, ou servir de coin bureau. Ou encore de support pour une Sweet Table.

Après des heures à poncer (oui des heures), j'ai finalement opté pour un bleu polaire plutôt que de laisser le bois au naturel, et mettre ainsi un peu de couleur dans l'appartement :


 

AVANT

PENDANT (le ponçage, c'est fiant)


Tadaaam !



Les étapes :
- nettoyer le meuble à l'aspirateur, puis avec un chiffon humide
- poncer, poncer, poncer... (papier abrasif 3M Sandblaster gros grain)
- démonter l'animal (l'aide du Mâri est la bienvenue)
- poncer TOUTES les pièces en bois, coins et recoins compris
- nettoyer à l'aspirateur, puis au Saint-Marc ; bien laisser sécher
- passer 2 couches de peinture pendant les siestes (bien trop courtes) de Multi-dents, mon fils (peinture acrylique satinée, à défaut d'avoir trouvé du mat)
- remonter l'animal (n'espérez pas y arriver sans l'aide du Mâri)
- bomber le torse, admirer son tout premier chef d’œuvre.

What's next ?
Un buffet-vaisselier... d'ici la fin de l'été !