Pages

lundi 30 janvier 2012

Les créatrices de robes de mariée à la {love etc}

Quatre créatrices de robes rencontrées lors de la {love etc}, quatre univers différents mais toutes ont le point commun d'aimer travailler les belles matières pour créer des robes sur mesure pour leurs mariées.
Quatre créatrices ayant travaillé pour de grands noms de la mode, que ce soit dans le prêt-à-porter ou les robes de mariées.
Quatre créatrices qui trouvent leur inspiration chez des grands noms de la couture, dans les créations des années 20 à 50, mais aussi un peu partout, dans la vie de tous les jours, une forme, un détail de couture, une matière.


Des quatre créatrices, Stéphanie est celle dont la collection a le look le plus résolument rétro. Ses créations évoquent les robes de mariée que nos grands-mères nous auraient laissées en héritage, et que Stéphanie remet au goût du jour.
Les mariées de Stéphanie cherchent des robes qui mettent leur ligne en valeur, simple et couture, près d'elles.



Robes dès 1500 euros.


Marie est une jeune artisan couturière pétillante. Elle aime la vieille dentelle et les petits détails colorés, notamment le liberty qu'on retrouve par touches dans sa collection.
Elle propose aussi des tenues pour les enfants d'honneur et des accessoires pour Monsieur, nœud papillon et boutons de manchette.
Selon Marie, la tendance 2012 sera l'opposition mat/brillant, les petites nattes en guise de bretelles, la mousseline.





J'ai tout de suite accroché avec la créatrice. Simple, naturelle, sympa, elle met à l'aise. 
Alexandra est une créatrice proche de ses mariées qui considère aussi l'aspect pratique lorsqu'elle crée ses robes. "Il faut se marier comme on vit dans la vie de tous les jours", me dit-elle.

Ses robes s'inspirent des années 20 à 50, des années folles, de la danse classique (iiiiiiiii).
Les matières qu'elle plébiscite sont soit la mousseline de soie, soit le satin de soie, soit mikado de soie (cela va de soi). Dans ses créations elle aime aussi mettre à l'honneur le coton, une matière confortable, toujours pour mettre ses mariées à l'aise. De la dentelle aussi, oui mais : de la dentelle plus moderne, pas d'ornements, pas de broderies.
Et les tendances ?
Elle me confie que ses mariées raffolent du tulle point d'esprit, qui se rapproche du plumetis que j'aime tant (qui est un point de velours sur du tulle). 
Ses créations sont made in France et Alexandra se déplace volontiers chez ses futures mariées. 

 
le tulle point d'esprit


Robes courtes dès 800 euros, longues à partir de 1700 euros.


Rime Arodaky a commencé par le prêt-à-porter en 2007, et se consacre depuis un an et demi à la confection de robes de mariées. Ses créations sont comme elle, modernes, élégantes, rock, pétillantes, avec un petit côté miaou.
Rime aime la dentelle, la mousseline de soie, le tulle de soie, le crêpe.

Les tendances en matière de robe, Rime les voit dans le dos nu, le sexy mais pas vulgaire, tout dans la subtilité, l'espièglerie, le mutin. Elle aime amener à ses mariées une touche de noir, de rosé ou de champagne.

Le dos miaou de Rime Arodaky


 Robes courtes dès 1000 euros, longues à partir de 2500 euros.



Quatre créatrices, quatre univers différents mais tous sublimes. Des talents que j'ai plaisir à mettre à l'honneur dans cet article et dont j'admire le travail. Merci à Stéphanie, Marie, Alexandra et Rime d'avoir répondu à mes questions !

On suit l'actu du blog sur ma page Facebook !

dimanche 29 janvier 2012

{love etc} veni, vidi, vici

Oh. my. God.

Toute une après-midi à léviter dans l'univers du wedding, dans l’atmosphère cosy-vintage de la Cartonnerie à Paris, entourée de wedblogueuses tout aussi passionnées que moi par les robes en mousseline, les headbands, les jolis faire-part, les cupcakes (miam), le liberty.



VENI
pour moi la {love etc} c'est avant tout l'occasion de retrouvailles avec la blogueuse de Une Hirondelle au Printemps, qui bloggue mode et déco. Nine et moi nous retrouvons près de 15 ans après nous être perdues de vue au lycée (ce qui ne rajeunit pas la vieille bique que je suis). Elle est née avec une machine à coudre à la main, elle aime la récup et le DIY, elle est dans l'air du temps, quoi. Elle redonne vie et un look à des vieux meubles, confectionne des vêtements et des bijoux, mais pas que. Elle partage ses créas sur son blog. Je crois bien qu'elle n'est pas restée indifférente à l'univers du mariage. A suivre, moi je dis.

VIDI...
... des wed'blogueuses : avec Tata Next Door et Alice de Weddingland sous le bras, j'ai pu bavarder avec la Fiancée du Panda, Mademoiselle Dentelle (s'il vous plaît), Alix des Idées pour un joli mariage dont j'ai pu enfin voir les jolies réalisations qu'elle teasait il y a quelques jours sur son blog, la douce Cynthia de My Cultural Wedding Chic accompagnée de son Mâri, et j'ai enfin pu mettre un visage sur des blogueuses qui m'ont tellement aidée pendant les préparatifs de mon mariage. Et j'en ai manqué plein d'autres (gni).

VICI
Je reviens de la 3ème édition de la {love etc} des étoiles plein les yeux, galvanisée par le talent des créateurs présents, conquise par tant de beauté et de poésie au mètre carré.
Les prochains articles seront consacrés aux artisans-prestataires pour lesquels j'ai eu un coup de cœur, avec des interviews exclusives de votre servitrice. Des créatrices de robe de mariée, de faire-part, des photographes, des bijoutiers, chausseurs et j'en passe. Leurs inspirations, leur idées sur les tendances qui feront mouche cette année.

Encore un grand MERCI aux rassembleuses de talents Nessa et Clémentine pour l'organisation de cette si belle journée. J'ai juste hâte d'être à l'année prochaine.

Oublie mes talents de photographe.

vendredi 27 janvier 2012

{love etc} au plaisir de te rencontrer !

L'événement tant attendu arrive enfin ! Demain je m'envole sur Paris pour ZE rendez-vous wedding incontournable de l'année, la 3ème édition de la {love etc}, LE salon du mariage pour les brides-to-be qui cherchent de jolies inspirations et des idées nouvelles pour leur mariage. 
Inutile de te dire à quel point je suis excitée à l'idée de papoter wedding toute une après-midi aux côtés de wed'blogueuses sympa, de wedding-obsédées addicts et de professionnels de mariage ultra créatifs et talentueux.

A mon retour en Suisse je ne manquerais pas de partager avec toi cette journée de folie !

Si tu souhaites me rencontrer lectrice helvète, gauloise, belge, luxembourgeoise ou francophone, mon signe distinctif sera ma jolie paires de Converse framboise. Au plaisir de te rencontrer !




Droit de réponse (du Mâri)

{note de la Rédactrice en Cheftaine : Môssieur le Roi Sommeil répond ci-dessous à cet article publié mercredi}


le Roi Sommeil



Bon, que les choses soient claires : j'avais galamment laissé ma chère et tendre se défouler sur cet espace de liberté que constitue ce blog mais attention : si cela conduit à une attaque en règle de ma personne, alors je dis STOP !!
OK, on vous a donné le droit de vote en 1944 (les Suisses dans leur grande sagesse ont préféré éduquer leur moitié avant de les lâcher complètement en liberté en .... 1990).
Que maintenant ce blog serve de défouloir, OK, mais que cela reste entre vous. Voir mes titres de noblesse jetés à la vindicte populaire m'oblige à poster un droit de réponse pour rétablir la vérité.

Tout d'abord, revenons sur la scène du crime, à savoir mardi soir. La victime (moi-même) se voit menacée par la coupable (présumée mais on sait tous de qui il s'agit) que le lendemain matin, ses oreilles allaient siffler...
=> le crime était donc prémédité.

Puis passons à ce que nous appellerons la Swedish Night II. Pour rappel, la Swedish Night I fait référence à une nuit de débauche déplacement professionnel de Mâdâme en Suède.
Conséquence, No-dent (à l'époque) avait réclamé sa génitrice au moins 20 fois cette nuit-là, sentant sûrement l'encanaillement de sa Bridezilla de mère.
=> Bi-dent a donc récidivé cette semaine, et plus précisément ce mardi soir !!! Très sensible, il a encore dû sentir que sa mère avait franchi les limites du raisonnable. Son acné très juvénile, que les docteurs nomment plus communément varicelle, ainsi que sa fièvre, n'avaient sûrement aucun rapport avec sa mauvaise nuit.
Au final, ma petite personne a donc du s'arracher de la couette une quinzaine de fois cette nuit-là, tandis que Mâdâme à peine 3.

Comprenez mesdames mesdemoiselles ma frustration quand je découvre ce matin-là le réquisitoire qui me condamne avant tout procès équitable.

OK, j’entends déjà la réaction maternelle qui vous assailli : 2 fois en 10 mois, c'est peu... Et là, j'invoque l'argument médical :
Oui Nous, membres de la gente masculine, sommes très fréquemment atteints du syndrome dit de la surdité sélective. Et je n'échappe malheureusement pas à la règle.
Pour preuve je rappellerais à Mâdâme mon absence de réaction systématique à toute évocation de vacances dans l'Océan Indien. A ranger dans le même sac les poubelles qu'il faudrait que quelqu'un descende, le porte-manteau du petit à monter, la litière de Mon chat à vider,...

Ô ne croyez pas que j'espère avoir brisé la solidarité féminine et je n'attends pas de message de soutien de votre part. J'espère juste que vous regarderez votre chéri d'un autre œil lorsque vous rentrerez sous la couette à 4h00 du mat' et que vous le laisserez se reposer de sa journée de travail très harassante qu'il aura sûrement eue la veille...

Monsieur le Mârquis vous salue bien bas et vous souhaite une bonne nuit, au moins aussi bonne que la sienne.

mercredi 25 janvier 2012

{interlude} vis ma vie de mère

Une petite pause s'impose pour te sortir la tête de tes préparatifs de mariage, car je sais que tu as cogité toute la semaine sur le sujet ô combien essentiel de la couleur du bakers twine pour suspendre tes escort cards.

Aujourd'hui je te livre un peu de moi, sans exagération aucune. Toutefois, toute ressemblance avec des personnes existantes est carrément fortuite.

source

Les nuits selon Maman

01:56 du mat', Fils, que nous appellerons Bi-dent (rapport à sa deuxième dent qui est sortie, tu suis ?) couine. Maman sait distinguer les couinements de son fils et a parfaitement identifié que celui-ci correspondait à la chute, chute de la tétine. Forcément, puisque Maman s'est levée pratiquement toutes les nuits pendant son congé maternité pendant que son Mâri Frédéric IV roupillait pour être frais comme un gardon le lendemain au boulot. Oui, Maman connaît son fils, se lève d'un bond, remet la tétine dans la bouche de Bi-dent qui s'arrête aussi sec de chouiner.

03:48, Bi-dent couine. Maman bondit hors du lit, manque de marcher sur le chat qui dort au pied du lit sur la montagne de linge sale de la semaine et jure à voix basse (penser à mettre un franc* dans la tirelire à gros mots) (penser à vider tirelire à gros mots qui déborde). Maman remet la tétine en place et revient s'allonger de toute sa délicate masse sur le lit conjugal. Môssieur l'Empereur dort toujours paisiblement à ses côtés.

04:23, Bi-dent couine. Maman tend l'oreille, retient sa respiration et attend quelques secondes. Fausse alerte. Bi-dent a dû faire un cauchemar. Maman se rendort immédiatement, malgré les mélodieux sifflements de gorge de Môssieur le Vicomte de la Ronflette.

06:04,  Bi-dent couine. Maman est un peu moins vivace qu'à 01:56, 03:48 et 04:23, et attend quelques secondes pour voir si Frédéric le Grand a entendu son Fils. Peine perdue. Maman se lève et remet la tétine en place. Maman pense même à mettre en route le chauffe-biberon et à y glisser le biberon d'eau qui a été préparé la veille par ses soins. Prévenante, Maman a aussi disposé un autre biberon comprenant la dose exacte de poudre de lait (essaie de préparer dans l'urgence 7 cuillères rases de poudre après une nuit hachée, pour voir). Car Maman sait que Bi-dent ne va pas tarder à prendre son bib' du matin. Ce sera toujours quelques décibels d'épargnés.
Sa Majesté ronfle respire toujours aussi fort.

06:55, Bi-dent a les crocs. Maman se lève et apprécie le biberon quasiment prêt, prend Bi-dent dans les bras et lui susurre un "bonjour mon choupinou" d'une voix aussi mélodieuse et cristalline que celle de Jeanne Moreau lors du festival de Cannes 1995 (ce qui ne me rajeunit pas). Elle lui administre tendrement le délicieux breuvage à 214 euros** le kilo (par lot de 8) en lui caressant la joue droite du petit doigt (petit rituel niais, je te l'accorde). Môssieur le Cardinal de mes biiiiip dort toujours paisiblement.

07:05, Maman est prête à attaquer son Mâri la journée.



Une nuit selon Papa

Après plusieurs semaines d'âpres négociations, c'est au tour de Papa Poule de s'occuper de Bi-dent cette nuit, pour que Mâdâme la Baronne de la Chianterie puisse se reposer alors qu'elle est en vacances congé maternité pour 16 semaines, et que les vitres ne sont même pas faites (mais que fait-elle de ses journées ?). Papa se félicite de tant de générosité (et décidera de son propre chef de se sacrifier et d'offrir une seconde nuit complète pour les 30 ans de sa bien-aimée. Si si.)

01:56, 03:48 et 04:23 : cf. plus haut. (Maman regrette de ne pas avoir fait signer de contrat comprenant la notion de nuit complète)

06:04:56, Bi-dent émet un couinement. Papa ronfle. Maman tend l'oreille.

06:05:15, Bi-dent couine un peu plus fort. Papa ronfle. Maman tend l'autre oreille.

06:05:42, Bi-dent commence à pleurer. Papa ronfle. Maman grogne (à défaut d'une troisième oreille).

06:05:55, Bi-dent pleure franchement. Papa ronfle. Maman hésite entre un coup de coude dans les côtes ou un coup de genou dans les biiiiip, mais se ravise sur ce dernier dans le cas improbable où elle voudrait un second enfant (le premier étant pour le moment assez contraceptif). Maman est tentée, mais opte finalement pour une secouade façon Orangina, qui ne provoquera que peu de réaction chez Freddy le Bienheureux, qui a le sommeil sacrément lourd, bigre.

06:06:31, Bi-dent pleure toujours. Papa se retourne du genre "parle à mon Luc ma tête est malade". Maman voit rouge même dans le noir, elle est verte et rit jaune en pensant au jour où elle lui rendra la pareille (faible probabilité cela dit).

06:06:47, Bi-dent hurle. Papa grogne. Maman susurre un tendre "mais tu vas te lever, p*** ! " à l'oreille de son cher Mâri.

06:07:03, Bi-dent hurle, hurle, hurle. Papa se lève enfin non sans signaler son mécontentement, cherche sa pantoufle gauche, puis sa pantoufle droite (janvier est frisquet). Se remet d'un réveil aussi violent en restant assis sur le bord du lit pendant quelques secondes, prend le temps de se gratter la nuque sur un fond sonore en ouiiiiin mineur. Maman bouillonne. Papa allume la lumière du couloir, ne referme pas la porte de la chambre, Mâdâme la Comtesse plisse les yeux, se retourne en râlant (mais qu'est ce qu'elle a mauvais caractère, Mâdâme la Duchesse). Papa traîne des pantoufles jusqu'à la chambre de Bi-dent, s'émeut de voir son fils pleurer et lui parle tout doucement, lui caressant la tête. Bi-dent a besoin de succion, pas de câlins, et redouble de décibels. Maman jure pour 8 francs. Papa tente de lui remettre la tétine. Après des tentatives successives dans l’œil gauche de Bi-dent, la narine droite de Bi-dent et même dans l'oreille gauche de Roudoudou le Doudou, Papa parvient enfin à mettre la Sainte Tétine dans la bouche de son rejeton, qui se calme aussitôt (en CDD "aCcalmie à Durée Déterminée).

06:23:12, Épuisé mais fier d'avoir su gérer la situation d'une main de maître, Papa se recouche auprès de Mâdâme Pénible, parfaitement réveillée. Et s'endort aussitôt.

* oui ici en Suisse on a des francs (suisses). So vintage.
** soit, pour les lecteurs suisses, 258.40 francs du kilo.

dimanche 22 janvier 2012

Les wedding breaking news de la semaine !

Ça bouge sur la wedosphère cette semaine ! Bouleversement des codes du mariage enfin reconnu et relayé au plus grand nombre par le sacro-saint magazine Elle, mais aussi un changement dans ma vie de wedding-addict, avec un pied supplémentaire dans le doux monde du wedding que j'avais déjà amorcé en créant mon blog il y a quelques mois.

On commence tout d'abord par la parution du dossier spécial mariage de Elle où mon mentor The Bride Next Door, parmi les talentueuses blogueuses Clémentine du blog de Madame C, Nessa de la mariée aux pieds nus, Hélène de Fi(ll)ancée, Nathalie de la Mariée en colère et bien d'autres, trouve naturellement sa place ô combien méritée. Big up pour Tata, s'il vous plaît.

Tata Next Door justement, qui t’annonçait cette semaine en avant-première mondiale le lancement officiel de ma petite boutique en ligne d'articles de décoration de mariage.
Une envie, un défi qui me tenait à cœur depuis longtemps et que je concrétise aujourd'hui autour d'un événement heureux, pour servir des mariées en quête d'un mariage plein de jolis détails.

Cette semaine c'est aussi Alice de Weddingland, ma bride-to-be-twin (copyright Alice), qui me faisait l'immense honneur d'ouvrir le bal d'une série de témoignages de wed'blogueuses sur la quête de leur robe. Le blog et sa rédactrice valent carrément le détour, donc finis de lire cet article et cours-y.

Tata Next Door et Alice, deux jolies rencontres virtuelles pour une amitié bien réelle (oui, je suis poète aussi).

Last but not least, je profite de cet article pour te rappeler que je serais de la fête le 28 janvier à Paris pour ZE wedding-événement : la 3ème édition de la {Love Etc}, le salon du mariage anti gnan-gnan, pour des bride-to-be qui souhaitent mettre en scène un mariage totalement à leur image. Créé par le duo de choc de l'agence Made in You, Nessa et Clem réunissent de chouettes prestataires, des blogueuses canon et des wedding-addicts, ou tout ça à la fois ;)



Pour me reconnaître, si tu as manqué ma trombine ici, ou , tu pourras aisément me repérer grâce à ma paire de Converse framboise qui m'a accompagnée le 6 août dernier.




Retrouve ma ptite boutique sur www.pimpyourwedding.ch

jeudi 19 janvier 2012

{DIY} Tuto cake topper Scrabble et mini-guirlande de fanions

Le cake topper, qui apportera une touche personnelle à ta pièce montée ou ton wedding cake, est un in-dis-pen-sable pour toute bridezilla qui se respecte. Pour notre mariage j'ai préféré une guirlande de fanions (tu le sais, les fanions c'est mon dada) et un joli message {love is sweet} à nos trombines sur des figurines :


Crédits Tony Kunz


Crédits Tony Kunz
Crédits Tony Kunz


Voici les ingrédients pour un tutoriel ultra fastoche :




Pour les lettres de Scrabble, il suffit de fixer les petites piques aux lettres de Scrabble avec du masking tape, ça tient très bien.

Pour la guirlande de fanions, il suffit de lier les 2 piques à brochettes par du baker's twine, de plier du masking tape autour de la ficelle et de découper la forme de fanion désiré.


Facile, nan?

samedi 14 janvier 2012

Delphine Manivet sur la Redoute : les photos d'un pari osé

Je mettais les pieds dans le plat je vous en parlais ici, la it-créatrice Delphine Manivet nous dévoile enfin les photos de sa collection de robes de mariée, d'accessoires et de sous-vêtements, dont la thématique Couture sera disponible dès le 28 février.

Ce teaser photo reste fidèle aux codes Manivet : des robes dans un esprit rétro-romantique, parfois agrémentées de dentelle, mais dans des lignes plus classiques et plus sobres, épurées.

source


Cette collection capsule me laisse toujours aussi perplexe et retrouver un créateur chez un grand nom de la vente par correspondance fait à mon sens perdre un peu de son charme à la marque.

Je loue néanmoins l'idée de créer une gamme de robes de créateur accessible au plus grand nombre : on me souffle à l'oreillette qu'on y trouverait des robes courtes aux allures fifties à moins à 199 euros et une robe bustier taille empire dans les 599 euros.

Alors ? dites-vous oui au mariage entre Delphine Manivet et La Redoute ?

jeudi 5 janvier 2012

{mariée enceinte} les jolies robes d'émoi émoi

Être enceinte et stylée pour ton mariage ou celui de ta meilleure amie est possible.

Aujourd’hui je souhaite te présenter émoi émoi, une jolie boutique en ligne pour femmes enceintes, née de la rencontre de deux jeunes femmes dynamiques, Adèle et Nathalie.

émoi émoi sélectionne des vêtements, de la lingerie et des accessoires pour femmes enceintes et allaitantes parmi une trentaine de créateurs, français et étrangers. La boutique propose de jolies tenues dans des prix moyen à haut de gamme, c'est-à-dire à des prix carrément abordables si tu y choisis ta robe pour ton mariage.

Leur petit (grand) plus : une styliste se déplace chez toi en région parisienne avec ta sélection de vêtements (car crois-en mon expérience de primipare, se mouvoir quand on n'est plus qu'un baleineau échoué enceinte est un challenge...) et te donne des conseils pour te looker.

Je te laisse découvrir ma petite sélection de jolies robes et t'invite à découvrir toute leur gamme sur leur boutique en ligne.


Du chic & de l'élégance pour une mariée en blanc ou en nude (très tendance, le nude) :

De gauche à droite : Biba de Sugar Town, Nicola de Bellybutton et Charleston de Pomkin


Du romantisme et du rétro pour les mariées fleur bleue :

Robe en dentelle Dream de Sunday Rose, Escale de 1 et 1 font 3, Elian de 1 et 1 font 3


Et du trendy pour les mariées mode :

Skara de Bellybutton, Dalia géranium de Pietro Brunelli, Lisalla de Bellybutton

émoi émoi c'est aussi un blog des tendances de la grossesse, avec des bons plans, des conseils, des inspirations.



lundi 2 janvier 2012

Flashback sur mes astuces déco

Pour démarrer cette nouvelle année, un petit flashback sur les astuces déco de notre mariage que The Bride Next Door a eu la gentillesse de publier sur son blog il y a quelques mois.

Encore un grand MERCI à Tata Next Door (free hug) qui m'a sacrément bien accompagnée pendant les préparatifs et dont les articles me font toujours ô combien glousser. Elle a aussi eu la classe d'évoquer mon blog sur le sien (c'est sport) et m'a encouragée dans son lancement. Donc si vous avez une réclamation, adressez-vous directement à Tata.


Et hop, encore une petite lichette pour fêter 2012 !

Si tu as des questions chère Bride-to-be, laisse un commentaire ou envoie-moi un message à pimpyourwedding{at}gmail.com.

Tu peux suivre les actualités du blog sur Facebook, Twitter & Hellocoton.

dimanche 1 janvier 2012

Heureuse année 2012 !


Toute l'équipe de Pimp Your Wedding - Nora, Mâri Fred et Monodent (mon fils, ma bataille) - te souhaite une très belle nouvelle année !

2011 fût une très belle année pour nous : Bébé, Bague au doigt, Blog mariage... mais 2012 n'en sera pas moins riche avec un quatrième B qui verra bientôt le jour, fruit d'un joli projet longuement préparé (nan, je ne parle pas d'un deuxième Monodent)


via 100layercake